Si les particuliers ont déjà intégré l’importance du traitement des déchets, les entreprises restent plus insensibles aux sujets environnementaux. Pourtant, il est impossible d’atteindre des objectifs écologiques optimaux sans comprendre l’intérêt de recycler. Il faut donc mettre en place des mesures strictes pour venir à bout des déchets quelque soient leur volume et leur degré d’encombrement.

L’intérêt des box à recycler

Si le tri des poubelles est devenu un réflexe encré dans les habitudes quotidiennes des citoyens, il l’est beaucoup moins pour les salariés. Autrement dit, on note chez la même personne une conscience écologique plus marquée dans de sa maison que sur son lieu de travail. Ce qui ne veut pas dire que l’employé se défait complètement de cette responsabilité. Au contraire, la Banque Publique d’Investissement déclare que 77 % des salariés sont conscients que, dans le cadre du travail, les mesures environnementales ne sont pas traitées avec le sérieux qu’elles méritent et que les moyens mis en place pour un traitement écologique des déchets ne sont pas suffisamment efficaces. Les box « recyclants » apparaissent dès lors comme l’une des solutions les plus infaillibles. Des établissements spécialisés dans le recyclage en entreprise se chargent de les placer dans les bureaux et d’effectuer la collecte. Ces dispositifs permettent un système de tri : des box pour bouteilles, canettes, papier et gobelets en plastique. Cela facilite le traitement de tout type de déchets quotidiennement en évitant l’accumulation de produits encombrants et, par-dessus tout, nocifs pour la santé des employés et pour l’environnement.

Les déchets recyclés en entreprise : Que deviennent-ils ?

Selon des statistiques réalisées en 2016 par ADEME, un employé produit jusqu’à 140 kg de déchets par an. Vu que le salarié se trouve dans un lieu de travail privé des commodités de sa maison, il utilise des récipients et produits industriels à base de plastique. Les bouteilles d’eau envahissent alors les bureaux, les cantines et même les endroits où on s’attend le moins à les retrouver comme les cours extérieures. En recyclant le plastique, on peut obtenir des tuyaux, des éléments de mobilier, des vêtements et même des couvercles pour produits alimentaires. D’autres matériaux encombrant dans les bureaux : le carton et le papier qui représentent jusqu’à 85 % des déchets en entreprise. Pourtant, une fois recyclés, ils se transforment en dalles pour faux-plafonds. Sans oublier les canettes en plastique très prisées par le milieu du travail pour leur praticité et leur légèreté. Ces petits récipients sont recyclables à l’infini. Ils peuvent servir de matière première pour fabriquer des emballages et des dispositifs d’électroménagers.

Encourager le tri sur le lieu de travail

Les offices mangers sont responsables de la gestion des bureaux: de la supervision du processus de travail jusqu’à l’encouragement d’un comportement éco-responsable. En confiant ces tâches à une plateforme d’office management, vous aurez la garantie de changer les habitudes de vos employés vis-à-vis du traitement des déchets. Il n’est pas rare de voir des employés jeter une bouteille en plastique dans la poubelle destinée au papier. Cela peut paraître plus pratique certes, mais ce manque de conscience écologique peut très vite constituer une contrainte pour l’organisation et la gestion de votre entreprise. Néanmoins, il ne faut pas tout jeter sur le dos de l’employé. Parfois, il suffit de faire des rappels intelligents pour vous rendre compte que les salariés vont suivre scrupuleusement les mesures environnementales que vous souhaitez imposer. Pensez à placer des signalétiques et à mettre en place des poubelles avec des ouvertures assez grandes pour y jeter une canette par exemple. Plus encore, les réceptacles doivent avoir une capacité de stockage suffisante pour ne pas décourager l’employé.

Inciter ou sanctionner : Quelle est la meilleure mesure pour stimuler la conscience environnementale ?

Quelque soit le but, la sanction est une solution de management peu recommandée. Elle crée chez l’employé un sentiment d’exclusion et de non appartenance à l’entreprise. Plutôt que de punir vos salariés parce qu’ils négligent le tri, il faudrait leur faciliter la tâche et les amener à mieux coopérer. Pour cela, ce ne sont pas les astuces qui manquent. Des poubelles de couleurs différentes peuvent faire l’affaire : le bleu pour les canettes, le jaune pour les bouteilles en plastique, le vert pour le papier, etc. Prévoyez aussi des poubelles dans des endroits stratégiques comme la salle de réunion ou près de la machine à café. Le tri serait alors plus accessible et donnerait envie plutôt que de constituer une contrainte.